Quelques mots de plus ...

 

 

  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nos schémas de pensées fortement cartésiens ne nous préparent pas à l’approche de soi. Notre éducation est muette, nos enseignements sportifs mécaniques et scientifiques. Par quel chemin faut-il donc passer pour nous ouvrir à autre chose ? - Nos limites ! Lorsque nous arrivons au bout de notre de façon de vivre, au bout de nos performances se pointe, enfin, l’envie de faire autrement. 

Arrivé à ce stade, la prise de recul est utile, il est temps de souffler ! La recherche de nouvelles connaissances est nécessaire et la pratique, surtout la pratique, incontournable.

 

Le corps mérite donc de nouvelles expériences.
 

Que nous allions nous faire bichonner, soigner, coacher, le point de départ se fera par le corps. Les méthodes de mieux-être sont nombreuses.

 

Le stretching... 

 

...en est une. Cependant, pratiqué comme une suite d’étirements simples, il fait du bien, mais n’accède pas au travail intérieur. C’est par la posture, l’arrêt, la pause que le mouvement profond commence à se percevoir. Le corps livre petit à petit ses secrets. En douceur il nous faudra lâcher nos convictions pour nous ouvrir au bien-être. La souplesse, transparait bientôt dans l’expression de nos mouvements. La vigilance plus aiguisée, nous aide à décrypter en toute conscience les douleurs, les marques de nos pensées, de nos émotions sur notre corps.   

 

L’enseignement serait vain...
 

...s’il ne trouvait pas son application pratique dans la vie. Le souffle viendra en premier contrer nos difficultés. Le mouvement intérieur libéré laisse revenir l’énergie. La verticalité, le recentrage, permettent à l’Etre de trouver ses marques et se traduisent par une vraie «présence».

 

La connaissance de soi 
 

s’acquière par la perception de nos circulations intérieures. Sans jugement et avec bienveillance, nos propres sensations deviennent nos guides.

Pour notre vie.

 

 

 

 

 

La Connaissance de soi

L’équilibre naît d’une attention intime portée au corps      Le mental, les émotions, le corps s’harmonisent
Le bien-être en découle
L’épanouissement suit, naturellement.